Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Isabelle Fontaine, organiste

La fin de l'année 2015 à la cathédrale de Soissons

19 Janvier 2016 , Rédigé par Isabelle Fontaine Publié dans #musique et orgue

La fin de l'année 2015 à la cathédrale de Soissons

*Le samedi 21 novembre 2015, malgré un contexte difficile, la traditionnelle "Sainte Cécile" s'est déroulée à 17h00 dans la cathédrale. Comme tous les ans, il s'agit d'une célébration de la Parole en forme de concert par l'Harmonie municipale et différentes chorales de la ville.

Les grandes orgues étaient de la partie :

- pour ouvrir la célébration, le grand choral de J-S.Bach à 6 voix et double pédale "Aus tiefer not schrei' ich zu dir" BWV 686 (traduction luthérienne du "De profundis") a été joué en hommage aux victimes des attentats de Paris.

- pour conclure, ont été interprétées les célèbres Litanies de Jehan Alain, dont la dédicace (ajoutée par le compositeur sur sa partition, suite à la mort accidentelle de sa jeune soeur) convenait parfaitement aux circonstances :
« Quand l'âme chrétienne ne trouve plus de mots nouveaux dans sa détresse pour implorer la miséricorde de Dieu, elle répète sans cesse la même invocation avec une foi véhémente. La raison atteint ses limites, seule la foi poursuit son ascension ».

En ces jours si particuliers, les artistes, et tout particulièrement les musiciens - amateurs ou professionnels, tous styles confondus - se sont montrés profondément convaincus que l'art, la culture, l'éducation ... sont des vecteurs importants de tolérance et de fraternité ...

Comme enseignante, et comme organiste, je m'efforce d'apporter ma modeste contribution ...

 

*Le dimanche 13 décembre a eu lieu l'ouverture de la Porte Sainte. Quelques jours avant à Rome - le 8 décembre -, le Pape François venait d'ouvrir l'année sainte, le Jubilé de la Miséricorde. Dans notre diocèse, il y aura 4 portes saintes, 4 lieux jubilaires : la Basilique de Saint Quentin, la cathédrale de Soissons, la cathédrale de Laon et la Basilique de Liesse.
A Soissons, les chrétiens des 4 paroisses étaient invités à se retrouver à 15h00 dans l'une des églises suivantes : St Crépin, St Waast, la Résurrection ou Ste Eugénie. Après une liturgie d'ouverture et un temps d'enseignement, tous ont convergé en marchant vers la cathédrale, vivant ainsi une véritable démarche de pèlerinage.
C'est Mgr Daniel Labille, administrateur apostlolique, qui a ouvert la Porte sainte, par laquelle tous les pèlerins ont été invités à passer ; ce passage fut accompagné du rite de l'aspersion.
Ensuite, les vêpres solennelles ont été chantées.
Les grandes orgues ont accompagné ce temps fort, avec l'accompagnement des chants et psaumes, mais aussi des improvisations (procession, interludes, sortie).

 

 

*La semaine suivante, nous vivions un évênement diocésain excetionnel : l'installation de notre nouvel évêque, Mgr Renauld de Dinechin. La messe, célébrée à 15h00 le dimanche 20 décembre a rassemblé plus de 2500 fidèles dans une cathédrale pleine à craquer. Il y avait 23 évêques, plus de 200 prêtres et diacres, une soisantaine de servants d'autel ... Un choeur diocésain de plus de 160 personnes dirigé par Camille Guéry (nouvelle chef de choeur de la Paroisse Saint Sixte depuis septembre 2015). Parmi les chanteurs : les 42 garçons de l'Académie musicale de Liesse qui ont interprété seule, au début de l'offertoire, le "Veni, veni Emmanuel" de Kodaly. De manière tout à fait exceptionnelle, cette messe a été jouée à 2 orgues : Jean-Michel Bachelet (organiste tituliare de la Basilique de Saint Quentin) à l'orgue de choeur, et moi-même aux grandes orgues, avec la participation de mon neveu Erwan à la trompette.
Préparée dans ses moindres détails par le SDPLS, cette célébration a été à la fois grandiose et priante, fervente et joyeuse.

 


*Quelques jours plus tard, nous célébrions la Nativité du Seigneur. La nuit de Noël, la messe de 23h00 à la cathédrale, présidée par Mgr Renauld de Dinechin, a été précédée d'une veillée faisant alterner pièces d'orgue, pièces vocales et textes de méditation.

Le programme était le suivant :

*Veillée :

Pièces chantées :
-"Douce nuit"
- Michaël PRAETORIUS (1571-1621) : "En natus est Emmanuel"
- "Cantate de Noël" d'après Louis-Claude DAQUIN (1694-1772)

Grandes orgues :
- "La nativité" de Jean LANGLAIS (1907-1991).
- Claude-Bénigne BALBASTRE (1724-1799), "A la venue de Noël".

*Messe :

- Procession jusqu'à la crèche : "Venez divin Messie"
- Proclamation du Martyrologe de Noël
- Procession jusqu'à l'autel : "Il est né le divin enfant"
- Kyrie : d'après le noël "Or nous dîtes Marie"
- Gloria de Lourdes
- Psaume 95 : R/ Un enfant nous est né, un fils nous est donné, éternelle est sa puissance (Deiss). Versets psalmodiés à 2 voix.
- Alleluia "de Praetorius"
- Credo III avec "Et incarnatus est" de Tomas Luis de VICTORIA
- Prière universelle : R: Jésus prince de la paix, entends nos prières (sur le noël en sol de Daquin)
- Offertoire (grandes orgues) : Claude-Bénigne BALBASTRE (1724-1799), "Votre bonté, grand Dieu"
- Sanctus de Lourdes
- Anamnèse : "Il est grand ..." (ton n°1 du Missel)
- Doxologie de Lourdes
- Notre Père D 82 (d'après Rimsky-Korsakov)
- Agneau de Dieu "de Mozart" (AL 145)
- Communion : "Tu fais ta demeure en nous Seigneur",
puis, aux grandes orgues : Alexandre GUILMANT (1837-1911), "Noël brabançon".
- Sortie : "Les anges dans nos campagnes",
puis, aux grandes orgues : Georg-Friedrich HAENDEL (1685-1759) : Alleluia du Messie (transcription pour orgue de Théodore DUBOIS (1837-1924)

 

Partager cet article

Repost 0