Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Isabelle Fontaine, organiste

Noël 2011 à la Cathédrale de Soissons

8 Février 2012 , Rédigé par Isabelle Fontaine Publié dans #religion catholique

Samedi 24 décembre 2011, dans la cathédrale :

* 22h30 : veillée musicale et spirituelle

* 23h : messe de la Nativité présidée par Mgr Hervé Giraud, évêque de Soissons, Laon et Saint Quentin

 

Animation par la chorale paroissiale dirigée par Jean-Pierre Jolliot

Grandes orgues : Isabelle Fontaine

Trompette : Marc Vasseur (directeur musical des "Cuivres soissonnais")

 

               

 

-----------------------------

 

Programme de la veillée

 

 

- Orgue : Jean LANGLAIS (1907-1991), La nativité (extrait des Trois poèmes évangéliques)

- Mot d’accueil et oraison de la messe de la veille au soir (par Don Vincent, curé)

- Chant : La voici la nuit de Dieu 

- Texte de méditation 

- Orgue : Joseph ERMEND-BONNAL (1880-1944), Noël landais 

- 2ème texte de méditation

- Chant : Dans un profond silence 

- Orgue : Nicolas LEBEGUE (1631-1702), Où s'en vont ces gais bergers

 

 

Programme de la messe

 

 

Procession d’entrée, avec les enfants portant soit des lumignons, soit des grelots (on donne RV aux enfants devant la porte de la grande sacristie (à droite du chœur). Dans l’ordre de procession : Encens, croix, acolytes, enfants portant luminions et grelots, diacre et évêque portant l’Enfant-Jésus. On sonne la cloche de la sacristie à 23 h 00, on entonne le chant « Venez divin Messie » , la procession se met en marche en passant par le transept sud, puis le bas-côté sud puis sous l’orgue pour arriver à la crèche. Lorsque Monseigneur est arrivé à la crèche le chant s’arrête et Don Nicolas (diacre) chante  le :

Martyrologe de la nuit de Noël

 

De longs siècles après la Création du monde

Lorsque Dieu, au commencement, créa le ciel et la terre,

Bien longtemps après le déluge,

Plus de 2000 ans après la naissance d’Abraham,

Près de 1500 ans après Moïse,

Et de la sortie du peuple d’Israël,

Environ 1000 ans après le sacre du Roi David,

En la 75° année de la prophétie de Daniel,

Et la 194° Olympiade,

En la 752° année de la fondation de Rome,

L’an 42 de l’empereur Auguste,

Dans le sixième âge du monde terrestre,

Tout l’univers étant en paix,

JESUS – CHRIST

Dieu Eternel et Fils du Père Eternel,

Voulant sanctifier le monde par son miséricordieux avènement,

Après avoir été conçu du Saint-Esprit,

 

Est né à Bethléem de Judée,

De la Vierge Marie,

 

DIEU FAIT HOMME

C’est la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ selon la chair

 

A la fin du martyrologe, Monseigneur dépose l’Enfant Jésus dans la crèche et l’on chante :

« Il est né le Divin Enfant » (précédé d’une introduction par la trompette et l'orgue)

Monseigneur impose à nouveau l’encens, encense la crèche (3 fois 2 coups), les enfants reviennent auprès de leur famille, la procession se reforme : servantes de l’assemblée, encens, croix, acolytes, clergé, diacre, évêque et l’on se dirige vers le chœur par l’allée centrale.


Puis : messe habituelle : encensement de l’autel, retour à la cathèdre, signe de croix, salutation liturgique, "Je confesse à Dieu"…

 

- Kyrie de Noël (sur le noël "Or nous dîtes Marie")

- Gloria de Noël (Gouzes)

- Psaume 95 : R/ « Un enfant nous est né, un fils nous est donné, éternelle est sa puissance »

- Alleluia « de Praetorius » (répertoire de Lourdes)

- Interlude improvisé à l'orgue après l'homélie

 

- Credo grégorien III

Au « Et incarnatus est » jusqu’à « Et homo factus est » tous se mettent à genoux (pour le célébrant et le diacre devant et face à l’autel).

 

- Prière universelle : R/ « Jésus sauveur du monde, viens éclairer nos vies » (sur le noël "Dans une étable oscure")

 

- Offertoire : trompette et orgue

Extraits de la Sonata prima de Giovanni Buonaventura VIVIANI (1638-1692)

 

- Sanctus de Lourdes (refrain en latin, couplets en français – avec le Hosanna)

- Anamnèse : formule n°1, ton du MISSEL (« Il est grand le mystère de la foi »)

- Notre Père chanté : Darasse

- Agneau de Dieu « de Mozart »

 

- Communion à l'orgue :

Arcangelo CORELLI (1653-1713), Pastorale du Concerto pour la nuit de Noël

- Chant d'action de grâce : "Le fils de Dieu l'Emmanuel"

 

- Bénédiction solennelle :

 

- Chant final : « Les anges dans nos campagnes »

- Sortie : Toccata improvisée à l'orgue

 

 

 

Partager cet article

Repost 0